Étape 2 : travaux préparatoires

Les travaux préparatoires ont pour but de rendre le subjectile* apte à être revêtu. 

* Dans le domaine du ravalement de façade, on entend par subjectile, la surface externe sur laquelle le façadier applique une couche de peinture, d’apprêt, d’enduit, de vernis ou tout autre type de revêtement.

Le brossage

Les travaux préparatoires comprennent généralement :

Le brossage, destiné à dépoussiérer le subjectile, à éliminer les particules en surface de la zone à revêtir.

Le décapage (thermique ou chimique), prévu pour éliminer la présence des revêtements en place.

Le décapage
Travaux préparatoires, le décapage
La décontamination

La décontamination, pour l’élimination des micro-organismes (verdissures, lichens, champignons, moisissures, algues, corps gras, etc…)

La reprise d’épaufrures ou d’enduit sonnant creux ou pulvérulents.

Le ragréage, localisé ou pas, pour rattraper les défauts de surface.

Le ragréage
Le ragréage
Le traitement des joints

Le traitement des joints, si ceux-ci sont fragilisés

Le traitement des fissures

Le traitement des fissures, dont le traitement diffère si ces dernières s’avèrent être « actives » ou « mortes »

et la liste est non-exhaustive…

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

  • DTU 59.1-1, paragraphe 6.4. 1 (dans le cadre de mise en œuvre de revêtements dits « Décoratifs »)
  • 2-1, article 4, 1 (dans le cadre de mise en œuvre de revêtements dits « Décoratifs »)
  • DTU 42.1 P1-1, article 7 (dans le cadre de mise en œuvre de revêtements dits « d’Imperméabilité ») 

Sur les vieilles maisons, les travaux préparatoires peuvent être important. Dans tous les cas, avant d’appliquer quelques revêtements que ce soit, il est important que les supports soient préparés conformément aux DTU. Il en va de la bonne tenue dans le temps des revêtements de façades.